La ministre Rougui Barry réagit face aux accusations du “commerçant“ Moussa Diallo…

Facebook icon Twitter icon

CONAKRY- La ministre déléguée aux guinéens de l’étranger, Mme Kaba Rougui Barry a vigoureusement réagit aux affirmations d’un commerçant nommé Moussa Diallo qui lui réclame une somme de 252 millions 110 mille francs guinéens (GNF), a constaté Africaguinee.com.

Lors d’un bref entretien avec notre rédaction, la patronne du département chargé des guinéens de l’étranger a souligné qu’elle n’a jamais eu à nouer des relations commerciales avec son accusateur :

Je peux vous donner la liste de tous les fournisseurs de notre département, vous ne verrez nulle part son nom !“a-t-elle soutenu.

Selon elle, son ministère collabore rarement avec des particuliers : “Nous avons passé un contrat avec une entreprise du nom de « Joli Décor » pour l’aménagement de nos bureaux. Cette entreprise a dû maintenant demander à ce monsieur de lui fournir certains matériels. Mais avec nous, il n’a jamais été question d’un bon de commande, il ne peut pas prouver aussi qu’il a déposé une facture à notre niveau pour espérer un paiement“ a poursuivit Mme la ministre déléguée aux guinéens de l’étranger.

Dans ses explications, Mme Kaba Rougui Barry nous a aussi fait comprendre que le dossier est actuellement en traitement du côté du ministère de l’économie et des finances et que très prochainement l’entreprise qui avait bénéficié du marché (Joli Decor) allait rentrer en possession de son argent. Chose qui selon elle, permettrait à cette entreprise de régler ses différents partenaires.

Enfin, celle dont les intimes appellent “RBB“ a dit avoir eu de la peine de constater que le sieur Moussa Diallo a déplacé toute sa famille pour venir à son domicile.

A noter que le commerçant Moussa Diallo a affirmé qu'il a livré du matériel informatique pour équiper le département du ministère chargé des guinéens de l'étranger pour un montant total de 252 millions 110 mille francs guinéens (GNF)."J’ai tous les papiers qu’elle a signés avec moi et même la liste de commande. Elle m’avait dit qu’elle avait engagé un régi d’urgence pour me payer. Ça s’est passé, rien. Ensuite, quand ça a pris du temps, elle m’a dit d’attendre, si on lui donne le prix du carburant, elle va me payer. (…) Depuis cette date, j’ai beaucoup marché après elle, mais jusqu’à présent, rien", avait affirmé dans un entretien accordé à notre rédaction.

A suivre...

  SOUARE Mamadou Hassimiou
   Pour Africaguinee.com
   Tél. : (+224) 664 93 51 31

 

Créé le Mardi 24 septembre 2013 à 17:38

Nous vous proposons aussi