Crise post électorale : risque d’affrontements à Mafara (Dalaba)

Facebook icon Twitter icon
Violences post-électorales

DALABA- C’est une faute grave qu’a commise la Commission électorale nationale indépendante. L’institution dirigée par Maître Salif Kébé a publié des résultats différents pour la circonscription.

A Mafara, dans la préfecture de Dalaba, les citoyens ne savent plus à quel résultat se fier. En effet, le mardi 13 février 2018, la CENI a proclamé les résultats définitifs des élections locales. Ces résultats donnaient la victoire à l’Union des Forces Démocratiques de Guinée.

Le vendredi 16 février 2018, contre toute attente, la CENI a proclamé de nouveaux résultats qui cette fois donnaient une victoire au parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel.

Depuis la publication de ces résultats, les citoyens de cette localité se regardent en chiens de faillance. Ce qui fait craindre des risques d’affrontements entre les partisans de l’UFDG et ceux du RPG Arc-en-ciel.

L’association des ressortissants de Mafara exprime des craintes et lance un appel à l’endroit des institutions de la République.

« Nous demandons aux institutions républicaines, la société civile et les organisations des droits humains, (...) de s'impliquer afin de nous rétablir dans nos droits car nous ne sommes pas et nous serons pas prêts à accepter ces résultats falsifiés, quelques soient les circonstances », pouvait-on lire dans la déclaration signée de l’association des ressortissants.

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 19 Février 2018 à 14:39

Nous vous proposons aussi

TAGS